Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Mar

Les liaisons dangereuses à la Banque d'Angleterre

Publié par Diarium  - Catégories :  #Economie-Finance

Les liaisons dangereuses à la Banque d'Angleterre

La sous-gouverneur de la Banque d'Angleterre Charlotte Hogg a démissionné sous la pression des législateurs. Ces derniers lui reprochent de ne pas avoir déclaré que son frère travaille chez Barclays, une banque régulée par l'institut monétaire.

 

A peine nommée sous-gouverneur de la Banque d'Angleterre, Charlotte Hogg a dû démissionner de ses fonctions après un rapport des parlementaires estimant qu'elle ne satisfaisait pas aux standards requis pour ce poste. Il lui est reproché notamment de ne pas avoir clairement déclaré que son frère, Quintin Hogg, est directeur au sein de la banque d'investissement de Barclays.

 

La Banque d'Angleterre déjà épinglée

 

Charlotte Hogg, directrice des opérations depuis 2013 de la Banque d'Angleterre, après un début de carrière chez Santander, est devenue sous-gouverneur pour les marchés et le secteur bancaire ce mois-ci. Ce poste inclut notamment la supervision des banques du pays. Elle aurait donc été le régulateur de l'employeur de son frère, ce qu'elle a omis de mentionner aux députés lorsqu'elle a postulé pour devenir sous-gouverneur.

 

Ce n'est pas la première fois que l'institution est sous le feu des critiques de la Commission des finances (Treasury Committee). Clara Furse, ancienne patronne du London Stock Exchange, avait dû se mettre en retrait du comité de stabilité financière fin 2016 . En 2015, Gertjan Vlieghe, membre du comité de politique monétaire, a été mis sous pression pour qu'il rompe tout lien avec le hedge fund "Brevan Howard Asset Management".

 

Le fils trader de Mario Draghi

 

La Banque d'Angleterre n'est pas la seule banque centrale à connaître ce genre de situation. Mario Draghi , président de la Banque centrale européenne a également essuyé de nombreuses critiques lors de sa nomination . Non seulement en raison de son passage chez Goldman Sachs, mais également à cause de son fils, Giacomo Draghi, trader spécialisé dans les taux chez Morgan Stanley à Londres.

 

En 2012, le patron de la Banque nationale suisse, Philipp Hildebrand, a démissionné dans le cadre de soupçons de délit d'initié impliquant son ex-femme. Cette dernière, ancienne tradeuse dans un hedge fund, avait acheté des dollars pour 400.000 francs suisses, trois semaines avant que son mari n'instaure le cours plancher. Elle les a ensuite vendus à un taux plus élevé.


Source : Les Echos

Commenter cet article

Angelilie 14/03/2017 14:36

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir

Archives

À propos

Un regard neuf sur l'actualité basé sur des sources fiables.