Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Mar

La CIA dans le viseur de Pékin suite aux révélations de WikiLeaks

Publié par Diarium  - Catégories :  #Monde-Politique

La CIA dans le viseur de Pékin suite aux révélations de WikiLeaks

Les documents de la CIA sur le cyber renseignement révélés par le site WikiLeaks inquiètent Pékin, qui appelle Washington à arrêter de surveiller les autres pays, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang.

 

La publication par le site WikiLeaks de milliers de documents issus du réseau intérieur du Centre américain de cyber renseignement, basé dans les locaux de l'Agence centrale de renseignement (CIA), a profondément bouleversé l'espace politique et médiatique. Pékin s'est dit très préoccupé par les documents dévoilés et appelle Washington à arrêter la surveillance des autres pays et les cyberattaques, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang.

 

« Nous exprimons notre inquiétude au sujet de ces publications. La Chine s'est toujours prononcée et se prononce contre toute forme de cyberattaque. Nous appelons la partie américaine à cesser les écoutes, la surveillance et les cyberattaques à l'égard de la Chine et d'autres pays », a-t-il indiqué lors d'un briefing.

 

Selon le porte-parole chinois, Pékin est résolu à défendre sa cybersécurité et est prêt à développer la coopération avec la communauté internationale à ce sujet.

 

Le site WikiLeaks a révélé plus de 8 700 documents qui avaient été gardés dans le réseau intérieur du Centre américain de cyber renseignement, basé dans les locaux de la CIA. Les documents révélés décrivent les programmes malveillants pour prendre le contrôle d'appareils électroniques, comme des smartphones ou des téléviseurs connectés, afin d'espionner leurs utilisateurs.

 

Le site WikiLeaks se référant aux documents confidentiels a également indiqué que le consulat américain de Francfort (Allemagne) fonctionnait abritait un centre de piratage de la CIA couvrant le territoire européen, proche-oriental et africain. Les employés du site estiment que les hackers de la CIA se voyaient délivrer des passeports diplomatiques et étaient protégés par le Département d'État.

 

 

 

Source : Sputnik

Commenter cet article

Archives

À propos

Un regard neuf sur l'actualité basé sur des sources fiables.