Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Jan

UBS: le bénéfice chute de moitié en 2016

Publié par Diarium  - Catégories :  #Economie-Finance

UBS: le bénéfice chute de moitié en 2016

La banque suisse UBS a publié vendredi des chiffres en baisse pour 2016 au terme d'une année marquée par une forte aversion au risque, mais a dit observer de premiers signes de regain de confiance aux États-Unis.

 

Sur l'exercice écoulé, son bénéfice net a fondu de 46%, à 3,3 milliards de francs suisses (3,1 milliards d'euros), a indiqué le numéro un du secteur bancaire en Suisse dans un communiqué. Le bénéfice avant impôts a chuté de 23,5%, à 4,2 milliards.

 

La banque a attribué ce repli notamment aux frais de restructuration, qui se sont montés à 1,4 milliard de francs suisses et aux provisions supplémentaires pour litiges et questions réglementaires, qui ont atteint 693 millions.

 

A la clôture des comptes, les économies réalisées par le groupe atteignaient 1,6 milliard de francs suisses, contre 1,1 milliard à la fin de l'exercice précédent, a néanmoins souligné l'établissement, se disant ainsi en bonne voie pour atteindre son objectif de réduction des coûts de 2,1 milliards d'ici fin 2017.

 

Fin décembre, le cumul des provisions atteignait pour sa part 3,1 milliards de francs suisses, a détaillé le groupe dans son rapport trimestriel.

 

"Malgré des conditions de marché très difficiles en 2016, nous avons réalisé de solides résultats", a fait valoir Sergio Ermotti, son directeur général, cité dans le communiqué.

 

L'exercice a été marqué par "une aversion au risque persistante" de la part des clients mais aussi par d'importantes sorties de fonds transfrontalières, a-t-il ajouté, soulignant que la banque était cependant parvenue à engranger 40 milliards d'afflux net d'argent frais.

 

Dans ce contexte difficile, la banque d'investissement a vu son bénéfice ajusté avant impôts reculer de 34%, à 1,5 milliard, la base de comparaison par rapport à l'année précédente étant cependant élevée.

 

Toutefois, les analystes financiers, qui ont passé les chiffres du dernier trimestre à la loupe, ont relevé que les performances de cette division avaient été bien meilleurs qu'attendu sur la fin de l'année notamment sous l'impulsion des activités sur les marchés d'actions.

 

"La gestion de fortune Amériques a été solide grâce à une amélioration de la confiance des investisseurs après l'élection américaine", a également relevé Andreas Venditti, analyste chez Vontobel, dans un commentaire boursier.

 

Pour le quatrième trimestre, le bénéfice net de la banque a nettement dépassé les prévisions des analystes interrogés par l'agence suisse AWP, à 738 millions de francs suisses, alors qu'il était attendu à 296 millions.

 

Malgré les incertitudes et les tensions géopolitiques, la banque a dit observer "les premiers signes d'un regain de confiance des investisseurs", notamment aux États-Unis, ce dont pourraient bénéficier ses activités de gestion de fortune.

 

Ces perspectives, "relativement optimistes", tranchent avec le ton habituellement prudent de la banque, a noté Tomasz Grzelak, analyste chez Baader Helvea dans une note.

 

Pour l'exercice écoulé, le conseil d'administration va proposer un dividende de 0,60 franc suisse par action, inchangé par rapport à l'année précédente.

 

A 09H26 GMT, le titre perdait 2,82% à 16,54 francs suisses alors que le SMI, l'indice des valeurs phares de la place suisse, se repliait de 0,37%.

 

 

 

Source : Boursorama

Commenter cet article

Archives

À propos

Un regard neuf sur l'actualité basé sur des sources fiables.