Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Nov

La future vignette pollution est-elle bidon ? (Video)

Publié par Diarium  - Catégories :  #Economie-Finance, #Monde-Politique

Apposée sur le pare-brise, elle indiquera si votre voiture est polluante ou pas. Mais sera-t-elle pertinente ?

 

La note écologique décernée par Auto Moto le prouve : répondre à une norme euro n’est pas un critère suffisant pour juger du niveau réel de pollution d’un véhicule. L’exemple le plus parlant, c’est celui de la Toyota Prius 2. Commercialisée en Europe en 2004, elle répond à la norme euro 3, en vigueur à l’époque. Logique. Mais elle va bien au-delà. Avec des émissions de particules nulles et, surtout, des rejets de NOx de seulement 10 mg/km, l’hybride japonaise est, encore en 2015, 5 à 8 fois meilleure que les diesels euros 6 les plus récents ! Pour tout dire, elle répond même à la future norme antipollution euro 7, qui entrera en vigueur en… 2020 ! Pourtant, d’après les critères retenus pour la future vignette “écologique”, elle sera classée en catégorie 3, alors qu’une Renault Clio 1.5 dCi 90, euro 5, considérée moins polluante, se retrouvera en catégorie 2. Pourtant, selon notre note écologique, la “vieille” Prius 2 est créditée de 12,7/20 alors que la Clio diesel de 2014 affiche un piteux 3/20. Laquelle est la plus propre selon vous ? Et ce n’est pas un cas isolé. Une Honda Civic CVCC de… 1974 (!) satisfait encore aux limites d’émissions en vigueur actuellement… Ce qui ne l’empêchera pas d’avoir droit à une belle pastille noire (catégorie 6) qui lui interdira, sous peu, de circuler dans les toutes grandes agglomérations françaises.

 

La question se pose aussi pour les diesels. Une Peugeot 607 de 2000, dotée d’un filtre à particules, ne pourra prétendre qu’à la classe 5 alors qu’elle est bien plus vertueuse qu’une Renault Laguna 2.0 dCi de 2010 ! Il est choquant de pénaliser ceux qui ont fait un geste en faveur de l’environnement en faisant l’acquisition d’un modèle hybride, d’un modèle essence plus “propre” que ne l’exigeait la réglementation ou de ne pas distinguer ceux qui ont choisi d’anticiper l’obligation du filtre à particules en l’achetant lorsqu’il était proposé en option sur leur voiture.

 

Or, l’attribution des fameux sésames ne se fera qu’en fonction des années de mise en service et pas sur une évaluation réelle de leurs émissions polluantes. Nous avons rencontré les hauts fonctionnaires en charge de ce dossier au ministère de l’Environnement et leur avons soumis notre système de note écologique. Il a été jugé pertinent car les coefficients que nous attribuons à chaque type de polluant sont justifiés par leur impact écologique, exprimé en euros (cela permet de mettre le CO2 et les polluants normalisés sur un pied d’égalité). Malgré cela, le classement prévu par le ministère de l’Écologie n’en tiendra pas compte… à cause de la pression exercée par les constructeurs français qui voient d’un mauvais œil une notation qui donnerait à chaque automobiliste une appréciation réaliste et compréhensible du niveau de pollution de leur voiture.

 

La vignette est donc une solution bancale ou, pour être plus précis, un système injuste. Pour rétablir une certaine équité, il faudrait accorder des dérogations au cas par cas en fonction du modèle et des options (le filtre à particules). Un casse-tête administratif proprement ingérable. On peut aussi évoquer le cas des deux-roues qui sont soumis à des normes de pollution différentes de celles des voitures et présentent, eux aussi, pas mal d’exceptions. Les motos BMW commercialisées avant 2000, par exemple, possédaient déjà un catalyseur. Elles seront pourtant interdites de circulation dans Paris à partir de juillet 2016… Et pour ajouter à la confusion, la mairie de Paris, qui est la première à prendre des mesures d’interdiction de circulation des véhicules jugés trop polluants dès ce mois-ci, a adopté une classification différente de celle présentée par Ségolène Royal ! Il serait temps que la France adopte un discours clair et simple, assorti de mesures justes, mais ça n’est sans doute pas assez compliqué pour notre administration de Shadoks…

 

La future vignette pollution est-elle bidon ? (Video)
Commenter cet article

À propos

Un regard neuf sur l'actualité basé sur des sources fiables.