Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Sep

Nord : victime d’un AVC, une employée de La Poste est contrainte par ses employeurs de rester à son travail

Publié par Diarium  - Catégories :  #Faits Divers

Nord : victime d’un AVC, une employée de La Poste est contrainte par ses employeurs de rester à son travail

La vie d’Émeline B., employée de La Poste à Villeneuve-d’Ascq, dans le Nord, a basculé le 19 février 2016. Cette mère de deux enfants a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) sur son lieu de travail, rapporte La Voix du Nord. Mais cette factrice raconte que ses employeurs l’ont obligée à rester à son poste, refusant d’appeler les secours. La jeune femme de 25 ans a l’intention de porter plainte contre La Poste pour non-assistance à personne en danger.

 

Ce matin de février, Émeline ne se sentait pas bien avant de prendre son service à la plateforme de distribution du courrier de Villeneuve-d’Ascq. Elle a donc contacté son responsable pour lui indiquer qu’elle ne se rendrait pas au travail ce jour-là. Mais selon elle, son supérieur aurait insisté pour qu’elle vienne malgré tout, ne lui laissant pas vraiment le choix. Sur place, la jeune femme se sent toujours très mal. A plusieurs reprises, elle se plaint à son responsable, qui fait la sourde oreille. « Finis ton travail, on appellera les pompiers tout à l’heure », lui aurait-il répondu.

 

De graves séquelles

 

Finalement, plus de deux heures plus tard, un collègue de la jeune femme, inquiet de la voir dans cet état, prend la décision de demander à son tour aux cadres d’appeler les secours. Comme rien n’est fait, il appelle lui-même les pompiers. A l’hôpital, les résultats de l’IRM révèlent que la jeune femme vient de faire un AVC sur le côté droit du cerveau qu’elle a une fissure au cœur. Elle est aussitôt placée en soins intensifs, ce qui lui permet d’avoir la vie sauve. Mais elle garde aujourd’hui des séquelles de cet accident, notamment une paralysie partielle de sa jambe gauche. Elle doit également prendre un traitement à vie.

 

Deux plaintes déposées

 

Émeline constitue maintenant un dossier pour être reconnue travailleuse handicapée. Mais elle souhaite que justice soit faite. Elle a donc décidé de porter plainte contre ses trois supérieurs. Interrogée par France 3, La Poste, de son côté, reconnaît l’accident de la jeune femme mais conteste ses propos sur la réaction des trois dirigeants. Le collègue qui est venu en aide de la jeune femme aurait lui aussi déposé une plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Mais il fait depuis l’objet d’une mise à pied et d’une procédure disciplinaire.

 

 

Source : La Depeche

Commenter cet article

Archives

À propos

Un regard neuf sur l'actualité basé sur des sources fiables.