Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 May

Crise du lait : consommation en baisse, filière sous tension

Publié par Diarium  - Catégories :  #Economie-Finance

Crise du lait : consommation en baisse, filière sous tension

Les quotas européens ont été supprimés il y a 14 mois. Depuis, il y a trop de lait sur le marché, les prix sont donc en baisse. Tout comme la consommation en France.

 

D'après les chiffres dévoilés mardi 17 mai par le Syndicat national du lait de consommation Syndilait, les Français ont consommé en moyenne 51 litres en 2015, bien loin des 61 litres bus en 2003. Soit une baisse de 15% en douze ans.

 

Ces chiffres confirment donc la tendance constatée par les industriels et les coopératives qui ont enregistré un recul des ventes de bouteilles et de briques de lait, relate Le Monde. En 2015, 2,6 milliards de litres de lait ont été vendus dans la grande distribution, soit une baisse de 2,5% par rapport à l'année précédente.

 

DES PROPOSITIONS À L'ÉCHELLE EUROPÉENNE

 

Le commissaire européen à l'Agriculture Phil Hogan attend en juin de nouvelles propositions des Etats membres de l'UE pour soutenir le marché du lait, qui ne montre pas de signes de stabilisation, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse mardi. "La situation des produits laitiers reste très mauvaise, la production continue d'augmenter", a observé M. Hogan à l'issue d'un conseil avec les 28 ministres de l'Agriculture à Bruxelles. Les prix sont au plus bas dans un marché miné par la surproduction.

 

"Nous continuerons d'examiner la situation du marché une nouvelle fois à la fin juin, et nous verrons quelles mesures et quelles idées les États membres porterons à notre attention lors de cette réunion", a-t-il poursuivi, en référence au prochain conseil des ministres de l'Agriculture qui se tiendra les 27 et 28 juin à Luxembourg. La production de lait dans l'UE a augmenté de 5% au cours des trois premiers mois de l'année, a rapporté le commissaire. L’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, le Royaume-Uni et l'Irlande sont à des degrés divers "reponsables de la hausse", a-t-il précisé.

 

L'UE avait annoncé mi-mars de nouvelles mesures pour soutenir le secteur en crise depuis 18 mois, notamment la possibilité pour les producteurs de lait - organisations professionnelles ou coopératives - de déroger aux règles de la concurrence et limiter temporairement leur production. "Il y a eu des discussions dans plusieurs États membres mais aucune étape n'a été franchie pour abaisser la production", a noté lors de la conférence de presse le ministre néerlandais de l'Agriculture Martijn Van Dam, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l'UE.

 

Un certain nombre de délégations ont par ailleurs évoqué la possibilité de recourir à la réserve de crise pour faire face aux difficultés sur les marchés agricoles, a par ailleurs rapporté Phil Hogan, dont l'Allemagne. "En juin nous examinerons (...) quelles sont les nouvelles mesures que nous pouvons envisager et prendre pour aider les agriculteurs à traverser cette situation difficile", a-t-il dit. "Si les Etats membres souhaitent examiner la réserve de crise je serais content de le faire", a-t-il affirmé.

 

 

 

Source : Boursorama

Commenter cet article

Archives

À propos

Un regard neuf sur l'actualité basé sur des sources fiables.