Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Apr

Cameron accusé d'utiliser de l'argent public pour une campagne anti-Brexit

Publié par Diarium  - Catégories :  #Monde-Politique

Cameron accusé d'utiliser de l'argent public pour une campagne anti-Brexit

Le Premier ministre David Cameron était accusé jeudi par les pro-Brexit d'utiliser de manière inéquitable les fonds publics pour financer une vaste campagne de tracts en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

 

Vingt-sept millions de foyers britanniques doivent recevoir à partir de la semaine prochaine un prospectus détaillant sur 16 pages pourquoi il serait, selon le gouvernement, plus judicieux de voter pour rester dans l'UE lors du référendum du 23 juin.

Le gouvernement justifie cette campagne par un sondage qui aurait montré que 85% de la population aimerait recevoir d'avantage d'informations de sa part pour l'aider à faire son choix.

Critiques des pro-Brexit


Mais l'opération a aussitôt été brocardée par les opposants à l'UE qui critiquent son coût (9 millions de livres, soit plus de 11 millions d'euros), son parti-pris et son opportunisme.

"Plutôt que de faire de la propagande, on ferait mieux, en ces temps d'austérité, d'utiliser cet argent pour le (système de santé public) NHS", a ainsi dénoncé Michael Gove, un des quatre ministres rebelles du gouvernement conservateur à faire campagne pour une sortie de l'UE.

Nigel Farage hurle au scandale


Nigel Farage, le leader du parti europhobe Ukip, a, lui, hurlé au "scandale". Il s'est aussi demandé si la campagne était toujours "libre et équitable" lorsque la puissance de feu de l'Etat et l'argent du contribuable sont utilisés au profit d'un des deux camps.

Quant au député conservateur Liam Fox, il a dénoncé la manoeuvre du gouvernement qui exploite selon lui une "faille" dans le règlement sur le financement de la campagne.

Référendum


La campagne de tracts intervient en effet juste avant le début de la campagne officielle pour le référendum, le 15 avril. A cette occasion, chacun des deux camps pro et anti-Brexit se verra attribuer le droit de dépenser un maximum de 7 millions de livres (environ 8,6 millions d'euros).

A quelques jours près, le gouvernement n'aurait donc pas pu lancer une campagne d'une telle ampleur, ce qui fait grincer les dents des eurosceptiques. "Ce n'est pas fair-play", a déploré Liam Fox au micro de la BBC.

Une campagne légale, affirme Cameron


David Cameron a répondu qu'il n'allait "pas (s)'excuser". Cette campagne de tracts "est non seulement légale, mais aussi nécessaire et juste", a-t-il insisté lors d'un meeting.

Mais même la vénérable Commission électorale a exprimé ses doutes: "On pense que le gouvernement n'aurait pas dû le faire, même si ce n'est pas illégal", a indiqué un porte-parole, cité par le Financial Times.

Pétition


Une pétition réclamant le retrait de la campagne de tracts affichait 70.000 signatures jeudi en début de soirée.

 

 

Source : 7sur7

Commenter cet article

Archives

À propos

Un regard neuf sur l'actualité basé sur des sources fiables.